Bouteille de vin ouverte : 7 méthodes pour une bonne conservation

Que faites-vous de votre bouteille de vin après avoir pris un verre ? C’est souvent le cas, vous prenez un ou deux verres de vin, puis il reste le reste de la bouteille.

C’est pourquoi nous avons élaboré ce guide avec 7 façons de conserver votre vin après son ouverture. Vous ne perdrez plus jamais une seule goutte !

Pourquoi l’ouverture du vin rouge peut tourner au vinaigre ?

L’oxygène transforme le vin rouge en vinaigre. La clé est donc de réduire la quantité d’oxygène qui touche la surface lors de la conservation du vin rouge ouvert.

Il existe quelques méthodes utilisées pour prolonger la durée de conservation, toutes basées sur la minimisation de l’exposition à l’oxygène, soit en remplaçant ou en supprimant l’oxygène, soit en réduisant la surface du vin. Certains vins rouges peuvent être stockés ouverts jusqu’à une semaine.

7 conseils pour conserver une bouteille de vin ouverte

1. Conserver dans un endroit sombre

L’exposition à la lumière doit toujours être réduite au minimum. Il faut essayer de stocker la bouteille de vin dans un endroit sombre, à l’abri de la lumière naturelle, car la lumière naturelle du soleil peut provoquer une accumulation de chaleur à l’intérieur de la bouteille, ce qui accélère le processus d’oxydation.

En éloignant votre vin des fenêtres et des autres sources de lumière naturelle, vous obtiendrez des conditions plus fraîches et plus humides et vous éviterez que les rayons UV ne frappent les bouteilles et ne provoquent un arôme désagréable.

Le meilleur choix de source de lumière est la LED. L’éclairage LED crée une douce lueur sans dégager de chaleur. Les rayons UV peuvent dégrader le vin, c’est pourquoi la plupart des bouteilles de vin rouge sont en verre de couleur plus sombre. La teinte foncée aide à protéger le vin du soleil.

2. Garder au frais

L’oxygène est l’ennemi quand il s’agit de conserver le vin. Dès que vous ouvrez une bouteille de vin, l’oxygène commence à interagir avec le vin et à modifier sa composition au fil du temps.

Au début, c’est une bonne chose, car l’oxygène permet au vin de s’ouvrir et de libérer ses arômes. Cependant, si le vin est exposé à l’oxygène pendant une période plus longue, il commencera à se dégrader et à se transformer en vinaigre. C’est ce qu’on appelle l’oxydation.

La façon la plus simple de ralentir le processus d’oxydation est de mettre votre vin au réfrigérateur dès que vous avez fini de le boire.

Plus le vin est en contact avec l’oxygène, plus il commence à se dégrader rapidement. La température froide ne peut pas empêcher le vin exposé de se dégrader, mais elle peut ralentir le processus de manière significative.

Cependant, l’utilisation d’un réfrigérateur à vin est une excellente option car elle permet de garder votre vin suffisamment frais pour ralentir l’oxydation mieux qu’un réfrigérateur standard.

3. Utilisation d’une pompe à vide

Plus vous pouvez aspirer d’air du creux de la bouteille ouverte, moins il y a d’oxygène pour détruire votre vin.

Il existe des pompes à vide pour réduire la quantité d’air en l’aspirant littéralement. Les systèmes de pompe sont souvent équipés de bouchons.

Insérez le bouchon dans la bouteille, puis attachez la pompe au bouchon pour retirer l’oxygène de la bouteille.

Comme de nombreuses pompes à vide sont peu coûteuses, elles constituent un moyen simple et efficace de préserver une bouteille de vin ouverte, cette option est largement utilisée.

Cependant, certains experts en vin suggèrent que les pompes à vide ont un effet négatif sur la saveur et l’arôme du vin. Des tests ont montré que ces pompes ne peuvent créer un vide qu’à environ 70 %. Cela laisse beaucoup d’air dans la bouteille, et il y a un risque de fuite du joint d’étanchéité avec le temps. De nombreux amateurs de vin ne recommandent pas cette méthode pour les vins blancs. Le verdict n’est pas concluant.

4. Utiliser des demi-bouteilles

Si vous n’avez bu qu’une demi-bouteille de vin et que le vin restant dans la bouteille est maintenant exposé à une demi-bouteille d’oxygène, envisagez de mettre le vin restant en bouteille dans un récipient plus petit afin qu’il y ait moins de place pour l’air, ce qui signifie moins d’oxydation.

Utilisez une demi-bouteille (150 ml, 375 ml) pour conserver le vin si vous voulez le garder pour un autre jour. Vous pouvez vous procurer des demi-bouteilles dans la plupart des magasins qui vendent également des bouteilles de vin ordinaires (750 ml). Cette approche à faible technicité permet de réduire le rapport air/vin dans la bouteille.

5. Utiliser du gaz inerte

Une meilleure option consiste à utiliser un gaz inerte, qui ne réagit pas avec le vin. Le gaz inerte Argon ou d’autres mélanges gazeux fonctionnent en remplaçant l’oxygène de la bouteille et en créant une couche protectrice à la surface.

L’argon est non réactif et plus dense que l’oxygène, il crée une feuille et protège le vin du contact avec l’air et ne s’oxyde donc pas. Une fois les gaz vaporisés, remettez le bouchon le plus serré possible et réfrigérez en position haute.

6. Utiliser des bouchons de vin

Si vous avez accidentellement jeté le bouchon, vous pouvez acheter des bouchons de vin.

Ils sont en plastique ou en métal et créent une fermeture hermétique. Les bouchons de vin sont utilisés parce qu’il est difficile de remettre le bouchon original dans le goulot de la bouteille. Essayez de rechercher ceux qui ont des rebords souples près du sommet. Il existe des bouchons spécialement conçus pour les vins mousseux.

7. Utiliser un Wine shield

Voici une autre façon de préserver la bouteille de vin que vous n’avez pas finie.

Un wine shield est un disque circulaire et flexible qui est inséré dans une bouteille de vin partiellement bue.

Ce couvercle flottant permet de conserver le vin frais et d’obtenir une bonne performance pendant quelques jours.

Le disque en plastique est constitué de quelques bulles d’air qui le laissent flotter à la surface du vin. Il ne bouche pas le goulot de la bouteille, mais bouge avec elle lorsque la bouteille est en position verticale.

C’est une bonne option pour les buveurs de vin à la maison qui ne consomment pas toute la bouteille en une seule fois.